Retour à la page d'accueil du site
Menu
Histoire & Patrimoine

Histoire & Patrimoine

Si la commune de Barbechat possède sa légende, elle possède également un riche passé historique.

Histoire

Déjà les Romains ont occupé et vécu de longues années dans cette vallée de la Divatte.

La Divatte est un cours d'eau. Celui-ci, à l'époque romaine, était navigable, ce qui permettait aux dits Romains de remonter la Loire. Ainsi ils établirent un port au Vieux Barbechat : "le Port Tuchurin".

Au Moyen-Age, en 1420 Barbechat se fit remarquer. En effet, alors qu'il se rendait à une fête sur invitation de sa cousine Marguerite de Clisson, Jean V, Duc de Bretagne fût victime d'une traitrise. Rappelons que la Bretagne était un territoire très puissant et convié. Le duc fut enlevé sur le pont Trubert, lien entre la Bretagne et l'Anjou, et emmené prisonnier à la forteresse de Champtoceaux.

La riposte ne se fit pas attendre. Les troupes bretonnes dont les plus proches étaient cantonnées dans la tour d'Oudon, commencèrent le siège de la forteresse. La Châtelaine finit pas céder et libéra le duc.

Ce dernier ordonna l'évacuation de la cité et y fit mettre le feu.

On peut imaginer l'ampleur de l'évènement si l'on considère que la citadelle de Champtoceaux était aussi imposante sinon plus que celle de Carcassonne que l'on peut voire encore.

Mais ceci est une autre histoire…


Origine du nom

Du Celte "bar", colline ou montagne, et "bech", barrière élevée, lieu où se trouve la barrière sur la Colline. Barbechat est donc le lieu où se trouve une barrière élevée sur une colline. En effet, jusqu'au XVIIIème siècle, le hameau de Barbechat dominait la vallée de la Divatte près d'une motte féodale du XIème siècle ; on y retrouve encore le calvaire érigé à l'emplacement de l'autel et la porte de la veille église, dédiée à Ste Magdeleine, datant du XIIIème siècle.

Barbechat, autrefois section de la Chapelle Basse Mer, a vu le jour officiellement le 11 juillet 1868 par un décret de Napoléon III et comptait alors 1080 habitants. Le nom de Barbechat peut avoir un sens poétique pour certains, et prêter à l'ironie pour d'autres ; c'est pourquoi en 1955, une requête fut introduite près du Préfet et du Conseil Général pour que le nom de Bois Guillet remplace celui de Barbechat.

Le 29 Octobre 1955, un référendum local de la population donne : 261 pour Barbechat et 39 pour Bois Guillet.


blasonSon blason

C'est le très vieil écu des Seigneurs de BARBECHAT, probablement suzerains de toute une partie de la Chapelle-Basse-Mer avant le XIVème siècle.

Blason de Fief et de Droit public - Blason au fief : un noble léopard de gueules en champs d'argent. Les croix noires (3 en chef, 3 en pointe) n'apparaîtront qu'aux Croisades. Ce blason a droit à une couronne vicomtale ou à une casque d'égale valeur, ce qui est rare.


La légende de Barbechat

Le mot Barbechat en contient deux : barbe et chat.

La légende voudrait que cela ne tienne qu'à un chat, un énorme chat noir à grande barbe qui, suite à un marché entre St Martin et le démon, pour la construction de pont de l'Ouen (construction en échange de l'âme du premier être vivant qui y passerait), fut livré au diable par saint Martin qui sauva ainsi une âme. Le démon berné aurait :

  • Rattrapé le chat sur notre commune et, le tenant par les moustaches, se serait écrié : Barbe de chat, je te tiens ! (d'où le nom)
  • Avalé le chat mais, ce dernier, se coinçant dans sa gorge, l'aurait craché jusque sur notre commune.


Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes